mercredi 3 décembre 2014

Un jeu de rôle pour appréhender le monde de l’entreprise

Les élèves de la section Gestion et administration du lycée Barthélémy-Thimonnier de l’Arbresle se mettent dans la peau d’employés d’une entreprise virtuelle

Bienvenue à JusteBio. Meneske et Maëva vous accueillent à votre arrivée dans l’entreprise. Elles vous remettront un badge visiteur et vous guideront vers votre interlocuteur. Au service des ressources humaines, Noëmie et Syrine s’occupent des fiches signalétiques des employés, de leur contrat de travail, puis des fiches de paie. Aux ventes, Raphaëlle, Alexandre et Annah mettent en place le catalogue des produits, répondent aux commandes des clients. Aux achats, Alison, Manon, Ophélie et Charlène prennent contact avec les fournisseurs pour obtenir des devis. Enfin, au service financier, Yasmina aura l’œil sur le règlement des factures et le paiement des fournisseurs.

Meneske et Maëva vous accueillent à votre arrivée à JusteBio / F. H.


Cette entreprise est en réalité virtuelle. La mise en situation sert d’outil pédagogique pour confronter les élèves de la seconde à la terminale de la section Gestion et administration du lycée Barthélémy-Thimonnier de l’Arbresle au monde du travail. Dans une salle dédiée, avec ordinateurs en îlots représentant les différents services, les élèves réalisent des missions précises pour acquérir les compétences nécessaires à l’obtention de leur bac – 55 en tout. Une salle de réunion attenante permet de débrifer le moment venu. François Grange, le chef des travaux, donc resposnable de l’enseignement professionnel, explique :

Le diplôme a été réaménagé. C’était l’occasion de réfléchir à de nouveaux contenus mais aussi de nouvelles méthodes pédagogiques. Ces séances en espace professionnel, une dizaine d’heures par semaine, permettent de plonger les élèves dans la réalité des emplois possibles.
Les élèves ont créé le catalogue de vente des produits / F. H.


S’il est aisé d’être concret avec des sections techniques, c’est une autre paire de manche pour les sections tertiaires comme Gestion et administration. Cela a demandé aux enseignants de repenser entièrement leur méthodologie. Ils se mettent ainsi dans la peau du client, du fournisseur ou du banquier afin de préparer les séances et le matériel nécessaire. Lionel Dumas, l’un des enseignants, le souligne bien.

Avant, quand on leur expliquait des notions, ils pouvaient être perdus. Aujourd’hui, grâce à l’immersion, ils les mettent en pratique et leurs cours prennent plus de sens.

 
Les élèves travaillent avec un seul progiciel qui prend en charge toutes les fonctions, ce qui les rend dépendants les uns des autres.

Si l’un s’est trompé à un maillon de la chaîne, cela a des répercussions sur tout le monde. Il ne s’agit plus simplement d'effacer et recommencer. Ils apprennent qu’il y a des procédures pour corriger une erreur.
Les élèves travaillent avec un seul progiciel qui prend en charge toutes les fonctions. Ici, les achats / F. H.


Trois enseignants du lycée encadrent les élèves durant ses séances. Chacune a son espace dédié. Pour l'une d'elles, ce sont les élèves en menuiserie qui ont réalisé les bureaux. Et cela change tout, selon François Grange.

C'est de la très bonne qualité. Les élèves de la section menuiserie se sont appliqués. Pour eux, c'est un projet mobilisateur et très concret. Mais en plus, les élèves de Gestion et administration qui utilisent le mobilier en prennent soin. Il est presque comme neuf.

Suite aux premières promotions qui ont suivi l'enseignement de la seconde à la terminale, les retours de la part des entreprises où ils sont stagiaires ou employés sont plutôt positifs, d'après Lionel Dumas :

Les employeurs sont satisfaits. Ils trouvent nos élèves opérationnels, polyvalents et pleins d’initiatives .


Journée Portes ouvertes organisée et tenue par les élèves le 28 mars
Vide grenier également organisé et tenu par les élèves fin mai-début juin

Printfriendly

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...